ENTREPRISE EN REDRESSEMENT JUDICIAIRE OU EN SAUVEGARDE

La gestion d'entreprise est encore plus importante lorsque l'entreprise en difficulté a été mise en redressement judiciaire ou en plan de sauvegarde !

Nos solutions


Le but :

Cette procédure est bien entendu destinée à geler vos dettes pour vous donner la possibilité de restructurer et démontrer votre capacité à redresser l'entreprise en difficulté afin, par la suite, de vous acquitter de vos dettes.

Les moyens :

L'octroi d'une période dite d'observation de 6 mois, sans avoir à payer le passif, certes, mais en payant les charges courantes.

Cette période peut éventuellement être renouvelée de 6 mois supplémentaires, si vos résultats sont satisfaisants.

Vos enjeux :

Démontrer à chaque audience du tribunal que vous avez changé votre comportement d'entrepreneur, en gérant de façon différente votre entreprise, afin de lui permettre de générer du profit et donc de payer vos créanciers.

Vos risques :

Être mis en liquidation judiciaire au cours d'une des périodes d'observation, par le fait de ne pas avoir su gérer autrement ou de ne pas avoir su prouver la capacité de remboursement et rentabilité de votre entreprise.

À qui devez-vous rendre des comptes ? :

Si un administrateur a été nommé, c'est à lui que vous aurez affaire. Il vous obligera à lui fournir des éléments prouvant votre bonne gestion d'entreprise et ne manquera pas de vous demander la remise mensuelle de tableau de bord sur votre activité.

Il sera celui qui influencera de manière significative les juges du tribunal dans leurs décisions de poursuivre ou d'arrêter l'activité.

S'il s'agit d'un mandataire, sa fonction est celle d'un représentant des créanciers. À ce titre, il ne vous oblige à rien. Son objectif est de savoir si votre entreprise a des chances ou non, demain, de pouvoir payer les créanciers. De ce fait, lors des audiences, il influencera le tribunal par ses comptes rendus sur la participation du débiteur.

Si donc vous ne lui fournissez aucun élément d'appréciation sur la gestion d'entreprise, vous aurez beaucoup de difficulté à plaider la poursuite des périodes d'observation.

 

 

Que faut-il retenir ? :

Qu'il s'agisse d'un mandataire ou d'un administrateur, votre juge commissaire attend de vous des informations sur le déroulement de votre activité et sur sa rentabilité.

Comment pouvons-nous vous aider ?

Nous avons créé spécialement pour les petites structures artisanales, les commerçants et les petites sociétés, la gestion sans compta un outil de gestion sans comptabilité largement suffisant pour vous aider dans la gestion d'entreprise.

Cet outil va vous permettre, sans connaissance particulière en comptabilité, de Contrôler vos objectifs - Ajuster vos charges - Dégager des marges - et cela sans prise de tête.

C'est ce même type de document que met à la disposition de ses clients, l'expert du Cabinet CERE, Monsieur GELLY, qui depuis 25 ans, accompagne les entreprises en difficulté ou en redressement judiciaire.

 

Contactez nous dès maintenant